Le Growth Hacking en 2018

Growth-hacking

Maitrisez le Growth Hacking en 2018.

Le terme « Growth Hacking » (piratage de croissance) a simultanément mérité sa place en tant qu’expression à la mode et de prochaine évolution dans l’industrie du marketing numérique. Cette expression signifie différentes choses pour différentes personnes ; nous avons énuméré diverses définitions ci-dessous.
Voici la définition du Growth Hacking sur Wikipédia :

un processus d’expérimentation rapide entre les canaux de commercialisation et le développement de produits pour identifier les moyens les plus efficaces et efficients de faire croître une entreprise

L’accent sur l’expérimentation pilotée par les données est ce qui distingue le marketing de croissance du marketing numérique classique. Le Growth Hacking adopte une approche multidisciplinaire, combinant les données et l’analyse, le marketing traditionnel, le développement de logiciels et le contenu créatif en un seul rôle. Les fondateurs de startup ont l’habitude de devoir porter plusieurs chapeaux au début d’une entreprise, c’est pourquoi le Growth Hacking est devenu presque synonyme de marketing de startup.

Le Growth Hacking implique également l’exploitation des effets de réseau pour pouvoir bénéficier d’un avantage économique. Cela peut être l’utilisation d’informations publiques à son propre avantage ; une tactique serait de suivre automatiquement les abonnés de vos concurrents sur Twitter. Chaque canal ou réseau social aura ses propres avantages.

Le cold emailing (d’email(s) à froid) peut être l’une des sources de génération de prospects les moins chères et les plus rapides, en particulier pour les entreprises SaaS ou B2B. L’élaboration d’une campagne semi-automatique de d’emails sortants est assez simple, et il existe une pléthore d’outils de prospection commerciale disponibles sur le marché. Le principal est d’obtenir une grande quantité d’emails/prospects. L’aspect suivant consiste à déterminer quel message serait le plus approprié pour obtenir une réponse ou une action de la part du destinataire.

Le Growth Hacking sur Instagram est aujourd’hui un sujet intéressant, en particulier après la répression massive des outils d’automatisation sur la plateforme en 2017. Cela a ouvert la voie à l’évolution de nouvelles tactiques de marketing sur Instagram, telles que la messagerie directe et la promotion par le biais d’influenceurs. Maintenant que Facebook a rétabli les spectateurs sur Instagram en tant que audience potentielle, il est encore plus important de dominer sur cette plateforme.
Sean Ellis est reconnu pour avoir inventé l’expression, qui lui a permis de recruter ses remplaçants en 2010. Voici sa définition d’un Growth Hacker :

une personne dont le vrai nord est la croissance.

 

Quelle est la suite pour les Growth Marketers ?

Un problème que la popularité du terme a causé pour les spécialistes du marketing numérique est l’afflux de gens qui attendent des solutions magiques. Souvent, ces personnes sont souvent des clients potentiels (non qualifiés). En réalité, les entreprises n’ont généralement pas besoin d’un Growth Hacker pour créer une sorte de solution magique pour eux, mais seulement de travailler sur leurs fondamentaux marketing – SEO, Marketing de contenu, les réseaux sociaux, l’emailing, leur taux de conversion de page d’atterrissage, etc.

Certains de ces canaux, comme les blogs, prendront du temps (six mois à un an) pour se développer. D’autres requièrent une itération constante basée sur le feedback de l’utilisateur et du client afin d’obtenir des résultats optimaux. Le coût des canaux augmentera progressivement, il est donc préférable de diversifier et d’essayer de réaliser une croissance dans les canaux multiples. Le but d’un Growth Hacker serait alors d’accélérer ces processus et d’améliorer le retour sur investissement.

Il n’y a pas de substitut à un produit de qualité que les gens aiment. Comme dans le cas des publicités Facebook qui ne « fonctionnent pas », il y a soit un problème avec votre annonce (paramètres de ciblage, copie et/ou création), soit un problème avec votre produit, votre site web ou votre page d’accueil.

Maîtriser les fondamentaux de la croissance

Vous n’avez pas besoin d’être un grand écrivain pour blogguer. Le blogging ne nécessite pas nécessairement la sophistication que l’on retrouve dans la littérature classique ou académique. Comme beaucoup l’ont appris, la cohérence peut être plus importante que la qualité. Vous devriez toujours viser la qualité, mais pas au détriment de la constance.

Vous n’avez pas besoin d’être un designer de génie ou un vidéaste pour créer du contenu visuel. Il y a beaucoup d’outils gratuits comme Canva que vous pouvez utiliser pour créer votre propre contenu, et si cela ne vous satisfait pas, vous pouvez toujours externaliser ce composant auprès de quelqu’un d’autre.

Vous n’avez pas besoin d’être un expert en SEO pour obtenir un classement organique. Vous avez simplement besoin de quelques compétences élémentaires combinées à un solide plan de marketing de contenu et vous devriez voir des retours tangibles. Vous aurez besoin de la volonté d’analyser votre trafic, d’améliorer votre contenu et de mesurer constamment les changements pour y arriver.

Démarrer de nouveaux comptes de réseaux sociaux à partir de zéro peut sembler assez difficile. Vous pouvez bénéficier des outils d’automatisation pour certains réseaux, comme Twitter, mais certains, comme Instagram, nécessiteront un effort manuel.

L’établissement d’une liste d’inclusion pertinente est l’une des activités les plus négligées que nous ayons observées. Maintenant, la dernière tendance est dans les chatbots. Avez-vous un CRM en place ? Comment communiquez-vous habituellement avec vos clients ou vos utilisateurs ? Si vous avez répondu négativement à l’un de ces points, vous avez peut-être besoin d’aide pour établir votre plan de croissance. Organisez une réunion d’équipe, faites un brainstorming et commencez le hacking !

  • Partagez cette article
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Interessé ?

Inscrivez-vous à notre Newsletter